mardi 1 juin 2010

MON ENFANT ( nouvelle future N 22 )

MON ENFANT



   En l'accompagnant dans sa chambre, mon garçon me demande que je lui raconte une histoire, pas une histoire du présent ni du passé, mais imaginer un récit sur l'avenir ? Mes pensées tentent de trouver un déclic donnant le  départ pour l'histoire. Mon imagination est vide d'inspiration ; une phase où nulle paradoxe ne me livre un interlude. Un profond noir entoure mon savoir comme une souche de désespoir qui tente malgré mon incapacité de trouver un départ pour ne point le décevoir. Je lui explique ma faiblesse, mon fils appréhende mon hésitation qu'il rectifie sans satisfaction. Il prit du papier blanc et y dessine des lignes bizarres. Il les signe de son regard attentif ; je rencontre l'apesanteur pour des paroles explicatifs.Je me laisse guider dans son monde imaginaire comme un disciple prioritaire. Ses dessins me paraissent choquant mais, leur originalité me propulse vers des données révélatrice. Je me laisse guider par ces questions. 
  ( - Père , racontes moi la raison pour laquelle les hommes seront obligé      
        d'habiter dans des maisons comme cela ?
    - L'originalité de ces habitations, en forme de sphère, permet de suivre un                                         mode de vie différant au notre. Nous nous plongeons dans les années trois mille de notre air, la où la population utilise tous ses neurones, la où la sagesse défit le signe de l'ennui, la où l'on eu oublie les guerres, la misère, le racisme car, toutes les personnes se ressemblent par leur couleur uniforme et par la valeur rectiligne d'un savoir intellectuelle. Cette valeur permet au habitant de voyager dans un monde où la liberté de la nature, de la flore, de la faune évolue naturellement selon leurs intentions psychologique. L'on ne se nourrie plus de la plantation ni de l'élevage animal. La santé humaine est fragilisé par le moindre microbe.
   - Mais père, où se trouvent les maisons ?
   - Les maisons en forme de sphère ne touchent pas terre , elles sont comme suspendu ; car un pôle magnétique les tient en suspension. C'est une force qui leur permet de ce déplacer comme bon leur semble. Des capteurs solaires occupent les parties supérieures qui captent les rayonnement du soleil transformé en courant. La clarté devient une richesse utilisable pour toute nécessité. Par de vaste ouverture, ils observent le paysage alentour. Leur vue se gave de l'entourage de cette vie sauvage révélateur. Sur les pointes de ces sphères, des récupérateurs d'eau de pluie leur donnent l'eau nécessaire consommable. L'électromagnétisme engendré dans leur habitation leur donne une légèreté ne rencontrant nul pesanteur. Dans cette sphère ils sont capable de produire tous leur besoins vitale. Quant la météo rivalise avec tapage, les sphères se déplace vers une région propice. Le vent les entraîne comme une semence pardessus les monts, les vallées, les mers et le forets. Lorsqu'ils se rencontrent , leur accouplement se fait a l'aide de bras articulés qui répondent comme des ventouses en s'agrippent hermétiquement. La rencontre d'un ensemble de sphères accouplé, représente un village unie dans un enchevêtrement amicale.  De cette union ressort de questions sur l'évolution de la vie sauvage qui les entoure. Cette épistémologie est la seul inquiétude qui fait travailler leur connaissance. Les rayons du soleil sont le centre primordiale pour transformer tous leurs besoins même intellectuelle.
   - Père peuvent ils tomber malade ?
   -  Ces humains sont fragile, ils ne peuvent plus toucher le sol car leur manque d'anticorps les oblige a vivre dans leur sphère continuellement ; toute la santé de cette communauté est concerné. Par ce bief, ils cultivent une longueur de vie pouvant dépasser plusieurs de nos générations. Pour ce qui est de la régénération de la naissance ils programment leur natalité. 
  - Mais père comment font'ils pour se reproduire ? 
  -  Ce sont les germes conservé depuis de très longue année qui permettront leur reproduction.
  - Pour quelle raison conservent'ils les germes ?
  - Cela permet de garder éternellement une ressemblance intellectuelle et homogène. La future naissance est programmé de manière a ce que le commendataire s'efface a ce moment la de la communauté ; une manière de ne pas augmenter la population. Comme leur connaissance occupe tous les neurones , ils décident le nomment venu pour mettre en marche le processus. Cette démarche se fait auprès d'un service qui met a disposition les germes . Il n'y a plus de sexe opposé tout le monde se ressemble. Pour répertorier avec exactitude la population, chaque individu possédai un matricule radioélectrique
qui relit des ondes hertziennes vers une station paramédicale. Ce raisonnement est une gestion apologétique. Aucune révolte signe un quignon d'intentions pervers car il n'existe plus de force contradictoire. La docilité des gens est remarquable, en plus ils ont les réquisitions nécessaire pour suivre leur propre traitement médicale. Pour eux leur croyance est un grand voyage vers une planète ou leur corps restera intacte dans la nuit des temps. Cette étoile est le cimetière de la terre car, il s'y raconte que  tous les morts remarcherons.
   - Mais père n'y a t'il pas d'accident entre les sphères ?
   - Il arrive que des sphères tombent en panne, mais rarement, par le manque de vitalité solaire. Pour réamorcer leur sphères, ils utilisent des rayons laser qui  transmet les impulsions magnétique nécessaires a leur vitalité. 
   - Père jusqu'à quel endroit de la terre peut'il se déplacer ?
   -  Toute la surface de la terre est a leur disposition. Mais il arrive que des pannes de secteur les bloquent au dessus de la mer, la sphère peut flotter mais divague d'après la force du vent du courant et des vagues. Comme elle n'a plus de raisonnement de gestion elle risque de se fracasser sur des roches. Leur perte nécessite une réorganisation du nombre de sphère et de personne.
   - Mais père sont'ils libre pour visiter d'autres planètes ?
   - Oui il peuvent visiter d'autre planètes mais avec d'autre sphères élaboré pour cela. Ils utilise pour leur déplacement une énergie renouvelable donc inépuisable. 
   - Je pense a la puissance nucléaire père ?
hertziennes du soleil et de l'ombre de leur sphère qui sert a produire le pôle opposé. Cette mixture produit  une énergie capable de rivaliser avec la vitesse de la lumière que l'on estime a 299800 km par seconde. ) 
  Je me penche sur le visage de mon fils qui dore comme un loir , je m'arrête  sur  cette phrase en le quittant a petit pas .


                          JJM