mercredi 3 avril 2013

LE VIDE AVEC DU BLÉ ( poésie n 295 )

Mirage, au-dessus des nuages, sage.
Le vide avec du blé

Transformez , la place où je suis née,
En un immense champ de blé,
Remplient de pailles et de genets.

Dans cette classe où j'eus étudié,
Plus de souvenir du tableau carré,
Marqué par des trais de craies.

Dans l'usine où j'eus travaillé,
Ce dessinent des chemins éventrées,
Des enchevêtrements de fer rouillés.

Dans ma région , jadis très peuplé,
Il ne reste plus de trace de ce bonheur,
Fait de chants qui m'ont émerveillé.

Le temps vient de s'écouler, timidement,
Avec l'atout d'un profond sentiment,
Celui de ne plus vivre bien longtemps.

Dans mon séjour en pensions de vieillesse,
Je garde les souvenirs de ma jeunesse,
Pour les emporter dans la nuit d'ivresse.









JJM