mercredi 13 février 2013

LA VITESSE ( poésie n 290 )

Mirage, au-dessus des nuages, sage

la vitesse

Elle frôle comme un drôle,
Les kilomètres son rôle,
Pour arriver plutôt certain,
Car le temps mérite le respect.

Elle gronde, c'est son rôle,
Sans avoir de pôle,
Car avancer sans chagrin,
Sur les routes et les chemins.

Elle frime comme une tonne,
Devant ses droits devenu môle,
Quant soudain, ça râle,
Devant un obstacle banal.

Elle frôle comme un drôle,
Les kilomètres son rôle,
Pour arriver plutôt certain,
Car le temps mérite le respect.

JJM



JJM
Enregistrer un commentaire