lundi 11 février 2013

FRANCHIR LES ENNUIES ( slam 95 )

Mirage  au dessus des nuages  sage.

FRANCHIR LES ENNUIES

Je reste seule devant l'ennuie,
Quant le temps égare l'oublie.

Il y a des marques dans la vie,
Qui nous tracent nos suivies,
Pour cette raison que l'on écrit,
A ce que l'avenir le lit aussi.

Je reste seule devant l'ennuie,
Quant le temps égare l'oublie.

La grâce c'est quant on les lit,
Toutes ces phrases enchérie,
Du passage dans cette vie,
En poussant la porte de l"infinie.

Je reste seule devant l'ennuie,
Quant le temps égare l'oublie.

La promesse reste là, voila ?
Dite moi pour qui, pour quoi ?
Je pleure des larmes de valeurs,
Comme une source de vapeur.

Je reste seule devant l'ennuie,
Quant le temps égare l'oublie.



JJM
Enregistrer un commentaire