lundi 11 avril 2011

L’OBSCURITÉ DE LA MORT( slam 82 )

Mirage  au dessus des nuages  sage
 

L’OBSCURITÉ DE LA MORT


Plus de geste rapide, ils se sont sellé,
Telle une carcasse découpé par un bouché.
 
Sa pensée est vide de tout soupçon,
Pour un néant fluide d'approbation.
 
Par politesse, ont ferme ses yeux,
Pour les protéger , telle sont ses voeux.
 
Vers la lumière qui brille dans les cieux,
Il s’en va retrouver l’âme de son Dieu.
 
Ces membres sont devenu glace et masse,
Pour sa mort qui eut raison de sa face.
 
Dans l’entrepont de ses souvenirs,
On en garde tous un bon  sourire.
 
Celui de n'avoir su rire par plaisir,
De charmer la vie jusqu'au dernier soupir.
 
De cette vie  laissé a l' abandon.

JJM





Enregistrer un commentaire