vendredi 18 mars 2011

PLEIN DANS LE MIL (nouvelle 72 )

Mirage, au-dessus des nuages, sage.

PLEIN DANS LE MIL


            La tête foraine anime sont spectacle, ses différents manèges tournent dans le bon sens avec a leur bord, les enfants des environs. La musique est partout, elle joue dans nos oreilles des thèmes différant d'un manège a l'autre. Dans ce ronronnement de sons, on se laisse guider a travers les différents stands. Les enfants s'émerveillent devant certains stands qui exposent sur leurs étagères différents lots possible d’être gagné. Ils sont tous beau, certains ont des oursons en peluche de différents taille et de couleurs , d'autres ont des poupées aux robes de princesse, d'autres ont des lots de serviette ou des bouteilles de vin de toute sorte. Cette exposition trouve une chaleur réconfortante, avec cette odeur de cacahuètes grillé et ces macarons qui enivrent nos narines, et puis encore ces barbes a papa, les sucettes dans des coquillages de couleurs, les gaufres poudré de sucre blanc, les morceaux de nougat, les noies de coco qu'une fontaine rafraîchi et les sandwiches aux beurres et jambon. Je suis ravie en nous promenant comme deux vacanciers curieux et enchanté par ce bonheur que nous partageons dans cette petite ville de la Haut-Vienne.
     Devant un stand de tire, une fillette d'environs quatre ans, reste émerveillé de cette multitude de nounours étalé sur l'étagère. Elle questionne e gérant,
  (-Monsieur, j'aimerai avoir un petit nounours, le brin clair qui est la,)
  Le gérant lui répond,
   (- Il faut tirer a la carabine a air comprimé par trois fois dans la cible pour obtenir un nounours en peluche mais, comme tu es trop petite, je n'ai pas le droit de te laisser tirer
sur la cible,.Il faut que tu cherche ton papa.)
    La petite fille ne se déplace pas et reste accoudé sur le rebord ou sont étalé les carabines tout en observant émerveillé les nounours. Je l'observe quelques instants puis le gérant du stand nous demande,
   (-Monsieur et Madame, est elle votre petite fille ? Ça fait depuis l'ouverture qu'elle stationne devant mon stand, et depuis qu'elle se trouve la, aucune personne ne vient me solliciter. Elle dois s'éloigner ma clientèle ?
    - Non Monsieur, nous ne connaissons pas cet enfant ?)
   La petite fille me regarde d'un air triste et me dis,
   (-Sil vous plais Monsieur, j'aimerais ce nounours la celui qui est brin claire, il est tellement jolie.)
   Son regard d'enfant me fixe comme pour m'implorer et aussi pour m'hypnotiser je pense car je me laisse attendrir et lui demande,
   (-Mais que dois je faire pour avoir ce nounours ?
    - Vous devez toucher la cible par trois fois avec des plombs de cette carabine a air comprimé, s'il vous plaît Monsieur.)
    Son regard m'attendris a tel point que je demande pais au gérant cinq plombs Je me suis dit avec cinq certainement que trois trouverons la cible. Je me concentre, puis je vise en retenant mon souffle, je fais feux a cinq reprise en plein dans la cible. Le gérant retissant n'en revenais pas et me fait la remarque suivante,
   (-Depuis que cette enfant ce trouve ici, aucune personne ne s'est présenté pour tirer vous, le premier, réussissez a marquer cinq fois, pour moi ce n'est pas une bonne journée. Je vous fais part de votre gain qui peut être sois une bouteille de vin, du mousseau ou des serviettes de table, que désirez vous ?
   - Le nounours brin clair qui est la.)
   Je prend cette peluche et la donne a l'enfant qui, tout émerveillé se perd dans la foule. Son sourire ravie et heureux m'a enchanté aussi bien que du score que je viens de  faire celui de tiré dans le mil.


    JJM


A ce jour, 18 03 2011, 1556 lecteurs de 39 pays
A ce jour, 10 03 2014,  79170 lecteurs de 67 pays
Enregistrer un commentaire