dimanche 12 décembre 2010

CORBEAU ( slam n 49 )

Mirage, au-dessus des nuages, sage.

 CORBEAU


Son bec fourchu recueille une plainte,
Celle d'un nez pointu comme un seringue, 
Je vous parle de ce personnage ahuri, 
Qui se permet de faire outrage,
A toutes les sources de son ouvrage.


C'est lui, l'homme au corps beau,
Celui qui ne se prend pour un moineau,
Qui frime avec l'argent des autres,
En parlant comme étant des nôtres,
Pour qu'on lui donne une place d’apôtre.


A en croire les journaux, c'est un cordon,
Il se tire en longueur pour en dire long,
Tel un serpent venimeux au cou long,
Ou un oiseau noir que l'on nome corbeau,
Qui vole en zigzag pour une raison .


On lui coupe les ailes sans façon,
Pour qu'il comprenne notre raison,
Celle de faire naisse un diapason,
Fait de justices et de comparaisons,
Digne de nos pur revendications.


Notre raison de pouvoir paraître, 
Résume que  la place de cet être,
Conjuguent des actes a faire disparaître,
Sous la charge de nous connaître,
Pour qu' enfin le juste peu renaître.


JJM



















A ce jour , 12 12 2010, 1003 lecteurs 
de 28 pays