mardi 2 novembre 2010

LE MOUSTIQUE ( poésie n 249 )

Mirage, au-dessus des nuages, sage.
 LE MOUSTIQUE


Dans les marécages humide,
Ils inculpent a la vie active.


Se regroupent comme diptère,
En moustiques réactionnaire.


Leurs son sont impudique,
Ils ne se sont point nostalgique.


Les ailes ne se fibrillisent,
Aux tempêtes qui ils concrétisent.


Ceux qui font vibrer les  grands cyprès,
Aux dimensions étonnante des près.


Plage de moustiques qui stagnent,
Dans ces marais d'ombre magne.


Ton caractère détient ce qui suis,
Des maladies que tu nous a proscrit.


Lanière désapprobateur,
Aux piqûres de tés trompes.


Tu homélies le mal par le sang,
De tes pontions qui nous ome.


Durant nos nuit où l'on somme,
Dans des rêvés enlacé de tomes. 
















JJM