samedi 16 octobre 2010

BÉATITUDE ( poésie n 28 )

Mirage, au-dessus des nuages, sage
. BÉATITUDE


Je pense a quoi ? 


Mon pas se fracasse sur des galets polis,
En mesurent leur marasme par leurs sons de folie.


Oh, marge de conscience tu manques de psychologie,
Par l'ivresse illogique d'un prétexte d'anthologie.


Mes pensées manquent d'égérie pour une sympathie,
Vers le sacre d'une église rempli de mélancolie.


Mes doutes se métamorphosent pour un vide continu,
Enlacé par une drogue légère qui me gave de son contenu.


Hypnotisé par cette force diatribe et mélodique,
Je reste cristallisé par cette onde magnétique.


Aucun mot ne flatte mon envie, ni mon ennuie,
Car je reste vierge de toute philosophie.


Oh larme de victoire, où flamme de désespoir,
Ton charme riposte vers un but contradictoire.


Je reste lasse faute de ne pouvoir imposer,
Une éventuelle force de chose qui puisse nous guider.


Ma fable reste vide sans une histoire a raconter,
Où sont les marques qui puissent me guider ?


C'est pour quant ma béatitude qui m’enlace,
Pour que je marque un ligne âpre de ce souvenir chaste.




















JJM









LA PRESSION DE LA RUE ( poésie ou slam n 27 )

Mirage, au-dessus des nuages, sage

.LA PRESSION DE LA RUE

Une sensibilité sociale traîne les incompris dans la rue,
Pour qu'ils protestent comme des immorales perdue de vue.

D'un esprit ségrégationniste ils marchent par millier,
Pour éprouver cette ingratitude qui les a humilié.

Homme de pouvoir, vous n'avez pas compris,
Qu'un simple jeux de mots suffit pour un compromis.

L'équilibre de la vie est malingre par le synchrone du chômage,
De la crise actuelle et du moindre faux bruit sans hommage.

Reprenez votre philosophie, par le chemin bien tracé,
Que la réalité de l'avenir est entrain de jouer.

Céder une part sur leur demande, sans subir d'humiliation,
Car persévérer ces mauvaises intentions, c'est aggraver la situation.

Et le sang coule sans égard pour qui que se sois d’ici ou de là,
Pour une liberté qui ne loge dans de bon draps.

La volonté de poursuivre cette doctrine n'a de droit,
Car supérieure est la volonté de la foule qui se choix.









A ce jour, 20 02 2014, 79000 lecteurs de 68 pays

JJM

CHILI 33 DE FOND ( slam 26 )

Mirage, au-dessus des nuages, sage
.33 DE FOND


33 de fond et le morale tient bond.
66 mains et la tête fait son chemin.


33 en coeur pour éviter les labeurs,
66 pieds pour suivre une suite donné.


33 volontés, contre la nuit qui fait gazer,
66 chaussures avec un rythme des plus sur.


33 casques pour se sentir protégé sous,
66 millions de tonnes qui peuvent tomber.


33 familles qui possèdent  de l’espoir,
66 prières qui nous remette en mémoire.


33 machines qui creusent sans choir,
66 moteurs heurtent les roches noir.


33 remontées, et la joie de se retrouver,
66 milles baisés que l'on veux partager .


33 valeurs qui inondent nos coeur,
66 facteurs de ne plus avoir peur.


















JJM

TU ME TUES ( poésie n 25 )

Mirage, au-dessus des nuages, sage.










 TU ME TUES


Tu me tues de ta venue,
Du a cette brume drue.


Toute ma vue a lu,
Le but de ton tutu.


Tu es crus de ta venu,
De muer une crue.


Je me mue , j'en suis ému,
De te voir toute nue.


De ce du que tu ne pus,
Rendu comme il se dut.


Un écu fut prévu,
Tu me du ce revenu.


La rue du turf est perdu,
Par ce lu que tu ne pus.


Ça remue ce contenu,
Que tu ne mus rendu.


Je nu plus rien sus,
Mon eu je l'eus perdu.


Au feu les contes drus,
Les souvenirs sont cru. 


Et puis sut je me tus.


JJM