jeudi 14 octobre 2010

JEUNES MENDIANTS ( nouvelle n 30 )

Mirage au dessus des nuages  sage n1
JEUNES MENDIANTS


Deux enfants, tempétueux, stigmatisent sur le parc a voitures.
Leur démarche ,douteuse, asphyxie l'ensemble de mes pensées.
Mon attention se prime d'une multitude de conceptions.
Celles qui chavirent des manies qui consistent a mendigoter.
Pauvreté oblige de se laisser choir a la vertu des opprimés.
Dans un opéra de pauvreté, qui avec grâce épouse la réalité.
Ma récolte se mut de leurs parodies pathétiquement.
Sans que je remarque que je vie dans leurs mouvements.
De voitures en véhicules, ils se rapprochent pour me mendier.
Filante, mes pensées s'émotionnent vers une charité.
Dans une poche ma main y puisse une monnaie monôme. 
Un sous, d'autres je n'en ai point, me voila complexe.
J'explique mon indigence car, ma femme a ce que je veux donner.
Le temps passe, et les enfants continuent leur exhibitionnisme.
Ma femme me retrouve, vite, ils accourent a mes cotés.
Je tend a la fille, la plus grande, la monnaie a partager.
Elle court rapidement au loin pour ne rien devoir diviser.
Le petit garçon se met a pleurer, car sa soeur vient de le voler.
Ils se retrouvent pour distribuer des frapes a ne plus compter.
Dans des actions de haines, traduit par de la vulgarité.
Ultime constatation que de les voir se chamailler.
Je tourne mon regard dans une direction opposé.
Pour comprendre que rien n'est fait de bonne volonté.
Le plus faible n'a rien obtenu de ce qui dut être un partage.
Un partage de sage, qui lui aurait fait un grand hommage.






















JJM