dimanche 1 août 2010

LA CHARGE ( poésie n 227 )

mirage au dessus des nuages sage

LA CHARGE



La marge devient blême,
De l'individu qui se déchaine,
Vers une action de rengaine,
Faite de fraction de graines.


Devant sa démarche compliqué, 
Il se laisse trainer vers l'insensé,
Géré par la charge irraisonné,
D'une attitude qu'il doit dévoilé.


En épatant son adversaire,
Par le contour  arbitraire,
D'une petite plume vulgaire,
Le rendant révolutionnaire.


Les mots volent en éclat,
Dans des bals sans toit,
Où la demande fait émois,
Quant le oui se dit tout bas. 


Le charme de cet individu,
Visant celle qu'il a vaincu,
Pour qu'elle sois convaincu,
Que c'est lui le plus dodu.


Elle se laisse impressionné,
Par ces mots et leur beauté,
Pour détenir un adjectif clef,
Qui ne se laisse point blasé. 


Dans sa charge il  démarque, 
Des ondes qui se déchargent,
De son attention qui flache,
Devant celle qui le charge.


    JJM