mardi 6 juillet 2010

LES VAGABONDS ( slam 18 )


mirage au dessus des nuages sage













LES VAGABONDS



L'hiver enivre leur corps,
Ils tremblent sans remord,
Leur conscience dit le tord,
La malchance fait ressort.


Reconnaissant de leur confort,
La sagesse brille comme centaure,
Essence d'une compagnie de mors,
Dirigé par une législation morne.


D'une constellation miraude,
Miroite oblique, de magot onde,
Lyrique de tout un autre monde,
Où morose mesure son morasse.


Ce ne sont pas des lords,
Ces Libertins réglé par morse,
Qu'une fois incrédule fait tord,
Aux vagabonds sémaphore.


         JJM








UNE BARQUE POINTU ( poésie n 217 )


mirage au dessus des nuages sage


UNE BARQUE POINTU



Barque de couleur, grises, bleue ou bien rouge,
Capote sa vie vers des lignes au fond noir.
Navire de mer, avec la bise qui te bouge,
Vers des horizons où la joie rival la peine,
Celle de rapporter dans tes cales ton fardeau.


Voiles dehors, qui se courbent ou font le mort,
Fleurètent le vent pour se rendre galant,
Et qu'elle gonfle pour faire valoir ses arguments,
Celui de naviguer vers les ports gentillement,
Pour rapporter tous tes beaux présents.


Quant-affrontes les vagues, malgré leur ressort,
Tu flottes avec raison sans contradiction,
Ta cargaison devient ton besoin d'être,
Pour que demain aussi tu feras paraitre,
Ta ligne majuscule prêt a disparaitre.


Les aventures s'enjambent en découverte,
Pour faire disparaitre la solitude sans requête,
Vers des transats qui nous couplent l'horizon,
Et des régates faitent de lignes de frictions,
Qui coupent les vagues sans complication.


Le grand large reste ton avenir,
Par la ligne d'horizon que tu nous as décrit,
Comme une force remplie d'une idéologie,
Qui forme des marins remplit d'énergies,
Sur de coquilles devant le vaste de l'océan. 


                          JJM