jeudi 18 mars 2010

LETTRE POUR UN GÉNÉRAL ( poésie n 184 )

mirage au dessus des nuages sage


LETTRE POUR UN GÉNÉRAL.













Ci tu pars combattre un pays, sur cet univers,
Remarques, en premier, la valeur de sa terre.
Lorsque tu es parvenu par le dominer,
Coupe lui tous ce que tu rencontres a tes pieds.
Rapportes avec toi tous les hommes valides,
Les femmes pas stupide et les plus beaux chevaux,
Les troupeaux de brebis, ainsi que les chameaux.
N'oublies pas leurs richesses, d'or, tapis et statu.
Tu leur détruiras tous leurs plus beaux vaisseaux.
Le vent deviendra notre puissant complice car,
Il transportera le sable recouvrant leur ruisseaux.
Le Dieu soleil, asséchera toutes les rizières,
La mort planera ainsi que les vipères.
Nous resterons les plus forts, sur cette terre.
Le Nil est le grenier primordiale de notre essor.
Notre puissance sera indomptable et,
Notre richesse deviendra invulnérable.
Nous nous ferons construire d'immenses tombeaux,
Plus haut que tous les arbres et tous les buissons.
Leurs valeurs architecturale se remarqueront,
Durant le parcours vers l'éternité de l'autre vie.
Nos prêtres respecteront, ouvrages par ambitions.
Parcours ton devoir, ils me l'ont fait savoir,
Je te réserverai une place, près de mon trône,
Auprès des vivants et dans le royaume des morts.
Éphémère ceux qui, suivent leurs abrogations.

                              
                                                                             








 JJM