dimanche 25 janvier 2009

MA CONTOISE ( poésie n 76 )


mirage au dessus des nuages sage













MA CONTOISE


Voila une histoire à raconter
a tous les gens synchronisés.

MA CONTOISE

Dans ma masure délabrée,
Sonne le cœur d'un nouveau né.
Il prend le chemin de l'égalité,
Pour une nouvelle heure qui va sonner.
Le matin, elle guide mes pas,
Vers le jour qui se profile la.
Je suis émerveillé par cette ponctualité,
Qu'elle vient de chanter.
La douzième tonalité a résonné,
Je me met a table pour manger. 
J'observe le balancier,
Il ne cesse de briller.
Du temps vient de s'écouler,
Avec le rythme du son langoureux.
Je repart travailler,
En attendant la fin de la journée.
Son battement répété,
Meuble la soirée,
Le moment de la journée où,
Je ne dois pas oublier,
De la remonter.

JJM


BELLE ( poésie n 75 )


mirage au dessus des nuages sage














BELLE


Qu' elle est jeune,
Celle que tu aimes.

Qu'elle est douce,
Celle que tu caresses.

Qu'elle est chaude,
Celle que tu enlaces.

Qu'elle est tendre,
Celle qui se donne a toi.

Qu'elle est fidèle,
Celle que tu as marié.

Qu'elle est maternelle,
Celle qui t'a donné des enfants.

Qu'elle est vieille,
Celle qui s'est attaché a toi.

Qu'elle est belle,
Celle qui t'a toujours ressemblé.


JJM


LE FORGERON ( poésie n 74)

mirage au dessus des nuages sage










LE FORGERON


Il crée de la pierre une masse métallisée,
En un fer vulgaire, qui d'amour est façonné.
Il attise le feu avec un soufflet sur mesuré,
En fait résonner l'enclume, d'un air synthétisé.
Il clame sa joie, dans un rythme martelé,
En rougissant de sueur, a la lueur de ce fer forgé.
Il se tient en éveil, par ce vacarme surestimé,
En exprimant sa vocation comme un artiste éduqué.
Il n'y a que l'avis d'un forgeron pour pouvoir en parler.

JJM