vendredi 25 avril 2008

L’ABÎME ( poésie n 55 )

mirage au dessus des nuages sage









L'ABÎME



Dans le fond de l'abîme il y a l'au-delà,

Un long fleuve tranquille où du vide il y a.

Dans la tournure de ce monde il y a toi,
Ce toi majuscule ,où l'on rencontre une virgule.


Dans le fond de l’abîme, il y a l'au-delà,
Un long fleuve tranquille où du vide il y a.

La marque d'une interdiction te donne,
Le droit qui efface  cette virgule avec une comme

Dans le fond de l’abîme, il y a  l'au-delà,
Un long fleuve tranquille où du vide il y a.

Une lumière guide tes écrits vers un suivi,
Qui dit que ce que tu mimes  n'a pas de prix.

Dans le fond de l’abîme, il y a l'au-delà,
Un long fleuve tranquille où du vide il y a.

La précision de tes suivi sont claire,
Comme le charme de tes pensées  en chaire.

Dans le fond se l’abîme, il y a l'au-delà,
Un long fleuve tranquille où du vide il y a.


JJM